Le groupe d'édition Condé Nast refuse la vente possible à Apple

Ces dernières années, nous avons vu comment l'entreprise basée à Cupertino tente de diversifier au maximum les activités dans lesquelles il est impliqué. C'est une étape logique, car la dépendance à l'iPhone de l'entreprise, et qui représente plus de 60% des revenus de l'entreprise, peut à un moment donné se retourner.

Les services deviennent une part importante des revenus d'Apple, mais c'est encore quelque chose de purement anecdotique par rapport aux revenus générés par la division mobile. Les AirPods, l'Apple Watch, le HomePod… aussi quelques-uns des produits qui ont commencé à être une importante source de revenus. Pour essayer de continuer à se diversifier, pour que Les plans d'Apple étaient d'acheter le groupe d'édition Condé Nast.

Selon le journal The Guardian, Apple pourrait avoir un intérêt particulier à reprendre ce groupe d'édition, afin d'essayer de diversifier davantage son business unit si possible. même si ce n'est pas lié à la technologie comme c'est le cas. Mais cela pourrait avoir du sens après l'acquisition en mars dernier de l'application Texture, le Spotify des magazines, qui en échange d'une redevance mensuelle de 9,99 $, nous permet d'accéder à plus de 200 magazines en tout genre.

Condé Nast est l'une des plus grandes sociétés de médias aux États-Unis et au-delà. Certaines de leurs marques les plus connues avec GQ, Vogue, Vanity Fair, The New Yorker, Ars Technica, filaire... Ces derniers mois, il semble que la crise que les médias traditionnels continuent de vivre a commencé à les affecter et que la maintenance basée uniquement sur la publicité est devenue vraiment impossible, ils choisiront donc probablement d'adopter un système d'abonnement mensuel.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.