L'Irlande ne veut pas augmenter les impôts sur Apple, Google, Amazon et autres

Apple Irlande

Les taxes payées par Apple, Google, Microsoft, Amazon, etc. en Irlande 12,5% ne semble pas augmenter de sitôt. La réunion des pays du G7 et de l'Union européenne est parvenue il y a quelques semaines à un accord dans lequel en principe tous les pays membres imposeraient un impôt minimum sur les sociétés de 15 %, mais l'Irlande avait précédemment exprimé son inquiétude quant à ce changement de fiscalité. maintenant il répète son malaise face à cette situation puisqu'il estime que le taux devrait être "négociable" au cas par cas.

Cette polémique est sur la table depuis longtemps et il semble que l'Irlande continue d'insister pour que chaque pays impose ses impôts en fonction de ses décisions, ce qui ne semble pas trop plaire au reste de l'Union européenne ou au G7.

Les États-Unis ont proposé un taux d'imposition minimum des sociétés de 21 % pour les entreprises, mais n'ont pas réussi à conclure l'accord. Au lieu de cela, les pays du G7 se sont mis d'accord sur un taux de 15 % (États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Canada, Italie et Japon) et l'Union européenne, qui semble avoir fini par coaguler. L'Irlande est membre de l'UE, donc si cette augmentation avait lieu elle serait obligée et devrait augmenter ses impôts de plusieurs points jusqu'à 12,5% à 15% actuellement.

L'Irlande craint une fuite des entreprises dans le cas où les impôts seraient égaux à ceux du reste des pays de l'UE, elle est actuellement le foyer européen de géants technologiques tels qu'Apple, Google, Amazon et Microsoft, entre autres, et bien que ses dirigeants politiques aient déjà annoncé qu'ils travailleraient à égaliser les conditions de leurs impôts, ils continuent à travailler pour empêcher ces entreprises multinationales de quitter le territoire. On verra s'ils cèdent enfin ou pas et surtout ce qui se passe s'ils finissent par mettre en place le même taux que dans les autres pays du vieux continent.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.