Le lecteur de glycémie non invasif au poignet est désormais une réalité

glucose

Il y a quelques mois, on parlait d'une nouvelle fonction "révolutionnaire" qui intégrerait à l'avenir les Apple Watch. Il s'agira de la mesure du taux de glucose dans le sang, de manière non invasive, à l'aide de capteurs optiques, tels que ceux actuellement utilisés pour mesurer les pulsations et le taux d'oxygène dans le sang.

Et je dis "révolutionnaire" car jusqu'à présent il n'y avait pas d'appareil électronique capable de mesurer le taux de sucre dans le sang sauf avec un échantillon de sang. bien Photonique Rockley vient de le présenter. Et "curieusement" Apple est son meilleur client...

Il y a quelques mois nous avons commenté qu'une future Apple Watch (probablement la série 8) pourra mesurer niveau de glucose dans le sang de manière non invasive, simplement en incorporant de nouveaux capteurs optiques similaires à ceux actuellement utilisés pour mesurer la fréquence cardiaque et le niveau d'oxygène dans le sang.

De nombreux doutes ont été créés à cet égard, puisqu'il n'existe actuellement sur le marché aucun appareil électronique capable d'effectuer une telle mesure sans obtenir une goutte de sang et la plonger dans un réactif.

Eh bien, Rockley Photonics, un fournisseur Apple a dévoilé aujourd'hui un système de capteur numérique avancé que l'Apple Watch intégrera probablement dans un certain temps, incorporant un large éventail de nouvelles mesures à partir de différentes données liées à la santé.

Un système de capteur optique non invasif

La société a dévoilé un système de capteur de santé numérique « clinique du poignet » qui permet aux appareils portables de surveiller plusieurs biomarqueurs, y compris la température corporelle centrale, la pression artérielle, l'hydratation corporelle, les taux d'alcool, de lactate et de glucose.

La technologie utilise une puce miniaturisée avec capteurs optiques qui assurent une surveillance continue et non invasive de divers biomarqueurs. Ils sont destinés à surmonter bon nombre des défis associés à la surveillance de la santé et à éviter le besoin de capteurs invasifs qui doivent percer la peau pour obtenir un échantillon de sang.

Le système utilisera des capteurs optiques comme ceux actuels qui mesurent l'oxygène du sang et les pulsations.

De nombreux appareils portables utilisent des LED vertes pour surveiller la fréquence cardiaque, mais le capteur de Rockley utilise spectrophotomètres infrarouges capable de détecter et de surveiller une gamme beaucoup plus large de biomarqueurs pour augmenter considérablement la fonctionnalité des appareils portables. Le capteur génère des lasers pour sonder de manière non invasive sous la peau afin d'analyser le sang, les fluides interstitiels et les couches du derme à la recherche de composants et de phénomènes physiques spécifiques.

Rockley lance dans un premier temps sa solution de détection sur un bracelet qui contient le module capteur et communique avec une application sur un smartphone. Il sera utilisé dans une série d'études sur des volontaires dans les prochains mois, et l'idée de l'entreprise est de commercialiser le système intégré dans différents vestimentaires.

Apple est le plus gros client de Rockley Photonics

Plus tôt cette année, il a été révélé qu'Apple est le plus gros client par Rockley Photonics. Les documents déposés par la société indiquent qu'Apple a représenté la majorité de ses revenus au cours des deux dernières années et qu'elle a un "accord d'approvisionnement et de développement" en cours avec la société, en vertu duquel elle prévoit de continuer à dépendre fortement d'Apple pour la plupart. de vos revenus.

Compte tenu de la croissance de Rockley Photonics et de l'ampleur du partenariat d'Apple avec l'entreprise, il semble très probable que la technologie des capteurs de santé de l'entreprise fasse son chemin vers l'Apple Watch le plus tôt possible, tant que la technologie est à la hauteur des normes. attentes. Rockley a précédemment déclaré que ses capteurs pourraient être intégrés dans des montres intelligentes grand public et d'autres appareils électroniques dès l'année prochaine, afin qu'ils puissent être intégrés dans des modèles. Série Apple Suivre 8.


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

3 commentaires, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Jésus Vitela Mena dit

    Cela me semble une excellente innovation car on en a déjà marre de tellement se piquer les doigts, ça m'intéresse, j'apprécierais que vous me teniez au courant.
    Je vous remercie

    1.    Toni Cortés dit

      Vous serez informé en ce qui me concerne. Je suis aussi diabétique. Mais nous devons être patients. Il semble que le système pourra être intégré aux wearables en 2022...

  2.   Serena dit

    Il y a quelques années, il y avait aussi une sorte d'horloge qui surveillait la glycémie.
    Aux États-Unis. En Argentine, je ne l'ai pas vu.
    Il est incroyable que non seulement il n'y ait pas de remède pour cela, mais qu'il n'y ait pas eu beaucoup de progrès avec ce traitement invasif. Surtout pour les garçons.
    salutations